Sélectionner une page
logo domaine chamboredon

’’ J’ai grandi au milieu de bonnes choses, simples et gourmandes. Voila mes souvenirs d’enfance que je tiens à vous faire partager ’’

photo de l'équipe dans les vignes

Une histoire de famille

Mon père, Claude CHAMBOREDON, gendre de Rose, ma  Belle Rose  reprend les rennes du domaine en 1980 et c’est avec lui que je découvre ce métier à la fois beau, passionnant et laborieux au sein du domaine familial. Suite à quelques aventures qui l’ont mené à explorer le fond de quelques puits et à attendre patiemment que l’on vienne l’aider à en sortir, mon père a gardé le surnom familial de  Puisatier . Cet héritage familial est devenu au grès des années et des vendanges, une vocation puis une profession pour « l’Arsouille » que je suis. Ayant grandi à la campagne avec du raisin plein les mains et la bouche, je me suis imprégné de cette vie et de ce terroir jour après jour, les mains tour à tour noires, rouges ou vertes selon les saisons. Je me rappelle des longues soirées d’été  Sous la tonnelle  ou à l’ombre des  Amandiers  pendant lesquelles mes parents refaisaient le monde autours d’une…pardon… de quelques bouteilles du domaine avec les amis et la famille et moi qui jouait à cache-cache avec mes cousins dans les greniers et hangars de la maison.
photo de guillaume chamboredon sur un trampolin
photo de la famille chamboredon

C’est donc naturellement que j’ai décidé de reprendre le flambeau en 2002 après avoir exercé  A temps perdu  ce beau métier en compagnie de mon père et au sein d’autres exploitations. De ce quotidien intimement lié à la nature, aux saisons et au climat est né le besoin de travailler dans le respect de ces éléments essentiels à nos vies et à celles de nos enfants. J’ai donc opté pour un mode de culture biologique en 2015 après avoir créé un nouveau chai de vinification et personnalisé le nom du domaine en hommage à mon père. Ce père parti trop tôt mais qui a largement contribué à l’homme et au vigneron que je suis devenu. C’est aussi le nom de mes enfants  Antoine  et  Camille  à qui reviendra un jour ou l’autre cette humble exploitation. Après tout, il parait que nous ne sommes que les locataires de la terre de nos enfants. Alors, il est de mon devoir d’en prendre soin. Le domaine s’appelle désormais « DOMAINE CHAMBOREDON » et sa production est en bio depuis 2018. Je travaille mes 13 hectares de terre en famille et entre amis dans le respect de valeurs humaines et écologiques qui se retrouvent dans chacune de mes cuvées ; un  Air de famille  qui m’accompagne au jour le jour.